Bienvenue dans mon Laboratoire Gobelin ! Je suis Goblinounours et ceci est mon blog personnel. Il a pour but de présenter mon activité ainsi que mon avancée dans plusieurs projets en cours.
~Remerciements à Swarl pour son travail!~

World of Warcraft

24 commentaires

Perdu dans la brume...

Rédigé le 18/10/2012 à 03:15:07
picture

Depuis un peu plus de 3 semaines, j’ai pu m’essayer à la 4ème extension de World of Warcraft, Mists of Pandaria.
J’ai fais le tour de ce qui, à mon sens, était le plus intéressant, et je pense m’être forgé un premier avis assez complet.

Certes, je n’ai pas touché aux raids, aux donjons héroïques, au mode Défi et il me reste à débloquer certaines zones de quêtes journalières, mais à ce rythme là, j’en ai pour quelques mois de plus...
Bref, il me reste des choses à voir pour avoir un avis aussi précis que celui que j’ai des extensions précédentes!

Mais alors, mes déambulations dans la brume, ça donne quoi, jusqu’ici?

picture

Je ne mentirais pas, l’extension Mists of Pandaria, je la sentais très mal dés son annonce à la BlizzCon d’Octobre 2011.
Quand le patch 5.0.4 est sorti 2 bonnes semaines avant l’extension, ça sentait sévèrement le pâté :
Blizzard a brisé la tradition de "l’event pré-extension".

picture


On a simplement eu droit à un "Scénario", le nouveau mode de jeu introduit avec Mists of Pandaria : la Chute de Theramore... en avant-première!
On va se le bouffer tellement de fois d’ici la prochaine extension, autant commencer à ne plus pouvoir le supporter dés maintenant (challenge accompli, on ne peut déjà plus blairer ce scénario, j’y reviendrai).

Un développeur de Blizzard dira typiquement ça :
On a préféré mettre toutes nos ressources dans le développement de l’extension en elle-même, plutôt que dans un event que les joueurs ne pourront vivre qu’une seule fois.

C’est louable... jusqu’à ce qu’on remarque que Guild Wars 2, le MMORPG de ArenaNet, est sorti un mois avant Mists of Pandaria. Dés lors, on comprends que la vérité, c’est sans doute plutôt que Blizzard voulait (devait) se grouiller de sortir son extension pour limiter les dégâts causés par la sortie de son concurrent.

Pendant des années, Blizzard était connu et révéré par les joueurs pour son modo : "It’s done when it’s done" (comprenez "c’est prêt quand c’est prêt" ).
L’évolution du monde vidéo-ludique et la demande massive des joueurs impatients fait que leurs extensions doivent sortir de plus en plus vite, et nos pauvres californiens se plient à la demande.
Personnellement, je suis impatient, mais j’attendrai volontiers 6 mois de plus pour une extension plus peaufinée.
Après tout, il n’y a pas que World of Warcraft dans la vie!

... oui, je sais, quand c’est moi qui le dit, c’est pas crédible.

Le fait est que si Blizzard n’était pas pressé par le temps, l’event pré-Mists of Pandaria, il aurait été là!

On peut aussi reprocher à Blizzard leur absence de communication dans de nombreuses situations. Tout le monde ne lit pas les "BluePosts" (les messages que les développeurs écrivent pour les joueurs sur le site officiel et qui sont retransmis par les sites de fan)... alors quand un grand nombre de joueurs s’attendent impatiemment à voir un event pour clôturer Cataclysm et tombent sur la Chute de Theramore, c’est "MASSIVE SHITSTORM" sur les forums officiels, au point où Blizzard doit supprimer des pages entières de réactions.

picture

L’extension est sortie, tout le monde se précipite, et à la seconde où apparaissent les personnages donnant les quêtes pour aller dans la mystérieuse Pandarie, la course est lancée!

L’enjeu est tel que certaines personnes ont recours à des exploitations de bugs pour arriver niveau 90 en moins de 5h. Heureusement, dés que Blizzard s’en apperçoit, le bug est corrigé et le joueur voit son level dégradé à 87 ainsi qu’un ban temporaire lui tomber sur la mouille.
Was it worth it?
Le but était-il vraiment la gloire, ou était-ce plutôt une façon de dire à Blizzard "ha-ha, votre extension, elle est à chier"?

On voit aussi les joueurs qui vont jouer dans les règles, mais qui ne se lancent pas dans l’aventure les mains dans les poches.
Comme celui qui utilisent une couille dans la matrice pour passer 90 en quelques heures, ils vont passer du temps sur la béta de l’extension à se préparer pour la course!
Rappelons que le but de la béta est de tester et rapporter des bugs... ou pas?

On pourra retenir une chose : "la gloire du World First est aussi éphémère que le vent d’un pet". Typiquement ce qu’un moine pandaren dirait, tiens...
Après, faut voir ce que le vent du pet donne quand on mange épicé.

Enfin, les joueurs qui veulent avoir une expérience de jeu optimale préfèreront attendre une bonne journée avant d’aller en Pandarie, histoire que les premières vagues de centaines de joueurs soient passées.

Une fois qu’on s’y lance, il faut le reconnaître, Blizzard a bossé dur pour que l’arrivée en Pandarie soit épique!
Coté Alliance et coté Horde, les joueurs ont de jolies cinématiques expliquant pourquoi ils vont là-bas, et l’idée de base, c’est pas d’aller faire des calins aux Pandarens!

picture

Lorsque Thrall a décidé de devenir un héros neutre pour le bien d’Azeroth en troquant son armure de plaques noires contre sa robe de hippie à plumes, se faisant plutôt connaître sous le nom du "Chaman Ultime", il a laissé Garrosh Hurlenfer prendre le rôle de Chef de Guerre de la Horde.



Et Garrosh n’a pas chômé! Thrall était un fervent défenseur de la paix dans le monde, et son successeur a préféré rendre tout son sens au titre "Chef de Guerre".
Aussi, il a déclaré que non, Theramore, la ville de l’Alliance juste au Sud d’Orgrimmar, la capitale de la Horde, ça allait plus être possible.
Ainsi, la Horde a poussé sa domination sur une bonne partie du continent de Kalimdor. Pendant ce temps, Sylvanas Coursevent, dirigeante des Réprouvés, a conquit presque l’intégralité de Lordaeron, la moitié Nord du continent des Royaumes de l’Est.
L’extension Cataclysm était définitivement une grosse avancée pour la Horde.

La Horde aura profité de la destruction d’Aile-de-mort pour récupérer en douce l’Iris de Focalisation, une possession du vol draconique bleu. Les gobelins en ont alors fait une bombe de mana qu’ils ont largué sur Theramore pour raser la ville de Jaina Portvaillant, tuant au passage Rhonin, dirigeant de Dalaran, la ville neutre du Kirin’tor qui avait joué un rôle essentiel dans la Chute du Roi-liche.

Cet acte impitoyable envers la ville d’une amie de l’ancien chef de guerre, Thrall, va enflammer le conflit entre la Horde et l’Alliance!





Le mystérieux continent devient un point stratégique important! La faction opposée ne doit pas en prendre le contrôle!

picture

Durant l’extension Cataclysm, les joueurs ont pu se battre aux cotés du Général Nazgrim (dans la Horde) ou de l’Amiral Taylor (dans l’Alliance) dans les profondeurs de Vashj’ir.
Ainsi, lorsque ces deux-là sont désignés pour diriger le gros des troupes sur la Pandarie, les joueurs (qui ont évidemment tous traversé Vashj’ir *tousse*) seront classés comme vétérans pour se joindre au conflit.

Rapidement, sans grande surprise, les joueurs se retrouvent dans un scénario "LOST" où la flotte aérienne de la faction du joueur se retrouve perdue d’une façon où d’une autre sur les plages de la Pandarie.



Il va falloir s’adapter avec les moyens du bord, trouver de la main d’œuvre sur place, montrer que la faction opposée c’est que des méchants et que nous on est les gentils, puis se faire des nouveaux alliés et découvrir comment ce continent fonctionne (ce qui aurait dû être une priorité).

picture



Les pandarens sont apparus dans le jeu World of Warcraft avec cette extension, et en étaient totalement absent par le passé, ce qui explique le "WHAT THE FUCK" général d’une grande partie de la communauté quand Blizzard a annoncé ce que beaucoup on pu voir comme suit :
Depuis 7ans, on vous laisse espérer une extension sur le Rêve d’émeraude, pour lequel on a déjà placé des portails d’accès à 4 endroits dans le jeu, mais finalement, on va faire une extension sur un truc que seul les vrais fans connaissent : les pandas! Aux chiottes l’univers sérieux! Place à la déconne!


picture
Oué, cette extension, c’est Kung-fu Panda + Pokemon!


C’est pas Blizzard qui le dira, mais les pandarens existent dans le Lore de Warcraft depuis bien avant la sortie de Kung-fu Panda, les livres "Warcraft RPG" sont là pour le prouver.
N’empêche que faire le rapprochement reste assez jouissif, tant le concept semble ridiculement peu sérieux.

En effet, les développeurs de WoW n’ont de cesse de dire que les pandarens étaient prévus comme race de l’Alliance pour la première extension de World of Warcraft, et ils étaient la source d’un poisson d’avril pour Warcraft 3 en 2002.

Il n’empêche que jusqu’ici, pour le joueur lambda de la license Warcraft, les pandarens étaient une private-joke, un easter-egg, un truc à prendre en-dehors de la continuité, et Blizzard a fait un boulot de merde pour introduire cette race au public de World of Warcraft avant la sortie de l’extension : ils l’ont uniquement annoncé à la BlizzCon.

Une faction "Brasseurs pandarens" avec quelques membres de cette noble race *tousse* à deux trois points clés du monde de jeu aurait pu suffir à les faire connaître et à clairement montrer, même au joueur le plus ignorant que cette race et tout ce qui l’entoure ne date pas du lancement du développement de l’extension Mists of Pandaria.

Résultat, malgré leurs dires, les développeurs de Blizzard n’arrivent pas à endiguer la masse de gens qui comparent Mists of Pandaria à Kung-fu Panda. Certains (comme moi malicieux ) font la comparaison juste pour faire chier le monde, parce que parfois, c’est marrant :

picture
C’est tellement gratifiant.


picture

Pour le moment, on ignore comment la race des Pandarens a été créée en Azeroth. Peut-être s’agissait-il de cousins des furbolgs qui ont évolués? Une race de robot-ours de l’espace?
Dans le doute, on va dire que c’est le résultat d’une charmante private-joke dans la famille du directeur artistique de Blizzard, Samwise Didier.

Pour la petite histoire, comme beaucoup de geeks bedonnants, Samwise était "le panda" de sa famille. Aussi, pour un noël, il a fait un joli petit dessin à sa fille :
picture
Le dessin qui a tout commencé!

De fil en aiguille, il a développé cette race de pandaren pour rigoler... puis ça a commencé à plaire au reste de son équipe, et ça a été introduit à Warcraft 3 comme une simple blague, une série d’easter-eggs...
picture
The largest panda ever!

Et finalement, dans l’extension de Warcraft 3, "the Frozen Throne", on pouvait engager des Maître-basseurs pandarens comme héros neutres dans nos armées, et se battre pour la survie d’Orgrimmar aux cotés de Chen Brune d’orage dans la campagne bonus des orcs!

Aujourd’hui, on peut découvrir l’histoire des pandarens. Mieux vaut tard que jamais!

picture

Les Pandarens ont vécu pendant longtemps sous le joug de l’empire Mogu.
Les Mogu utilisaient la technologie des Titans (la race extraterrestre qui a terraformé le monde d’Azeroth pour lui donner -plus ou moins- son apparence actuelle) pour asseoir leur contrôle sur ces terres. Ils transformaient des races comme les sauvages basilics en vicieux humanoïdes, les Sauroks, et s’alliaient avec les trolls pour étendre leur empire...

...mais leur soif de conquête fut leur perte. Les pandarens se soulevèrent sous l’impulsion du premier moine pandaren, qui découvrit que ses mains nues étaient des armes puissantes.

Rapidement, la tendance fut inversée, les pandarens devinrent la race dominante des terres du Sud d’Azeroth, et ils fondèrent leur propre empire.

Les pandarens ont eut de nombreux empereurs, le dernier étant Shaohao, celui qui chercha à devenir un être parfait en se défaisant de ses mauvais sentiments, à une époque où la Pandarie était ravagée par les Sha, des incarnations de mauvais sentiments :

picture
Meow?


Avec un peu d’aide, il parvient à enfermer les Sha dans les profondeurs de la terre. Comme par hasard, ils se libèreront de leurs chaînes avec l’arrivée des joueurs, et ça sera à nous de faire ce que ce branleur d’empereur n’a pas pu faire : tuer les Sha à coup de hache.

Bref, vint ensuite le jour où l’empereur Shaohao reçu la vision de l’implosion du Puits d’éternité. Cherchant à protéger son empire, il entra en communion avec la terre et créa une épaisse brume magique capable de déphaser son empire.

Le Puits d’éternité implosa, le continent primordial fut séparé en plusieurs morceaux, la Pandarie ne ressentit pas le désastre et put prospérer loin du chaos pendant les 100 siècles qui suivirent...

Putain, 100 siècles! Vous vous rendez compte des évolutions de l’espèce humaine en 20 siècles? On se dirait qu’en 100 siècles, les elfes de la nuit et les pandarens seraient des races plus avancées que les Protoss de Starcraft 2, mais noooooon. Quelle bande de branleurs.

Si vous pensez que Blizzard a fait de la merde en décidant que la durée entre l’implosion du Puits d’éternité et l’époque actuelle serait de 100 siècles, appuyez sur 1!
Si vous êtes atteint d’un cas aïgu de "I don’t give a crap!", appuyez sur 2!

Les pandarens étaient convaincus que le reste du monde avait été détruit, ce qui est censé expliquer pourquoi presque personne n’a tenté de quitter leur petit continent et pourquoi il n’y a eut aucune évolution dans l’équilibre de la Force de leur coté.
Admettons.

À partir de l’implosion du Puits d’éternité, il n’y a qu’un seul évènement notable :

Un pandaren du nom de Liu Lang grimpa sur sa tortue qu’il nomma Shen Zin Su (d’après le marchand qui lui a gracieusement offert un parasol) et quitta la Pandarie pour explorer le monde.
Il revint régulièrement en Pandarie sur le dos de sa tortue (à la longévité incroyable) pour raconter ses découvertes et chercher des personnes qui voudraient se joindre à lui dans ses explorations futures. Et la tortue continuait de grandir, au point d’atteindre la taille d’une région et de permettre à ses habitants de construire des villages, un temple et un monastère sur ses écailles. I know : that’s crazyyyy! lol

picture
The biggest mother-fucking giant turtle ever... period!


C’est d’ailleurs là que les joueurs Pandarens commencent leur aventure!

picture

Heureusement, pendant les 100 siècles à ne pas évoluer sur leur continent, les pandarens ont été bien occupés!
Dés que les Mogu n’étaient plus un problème, il a immédiatement fallu s’occuper de repousser les Mantides et des Yaungols.

Les mantides sont sans-doute une des races les plus intéressantes de cette extension. Ces créatures sont une branche éloignée des insectoïdes. Ils sont de la même famille que les Nérubiens et les Silithides, et dans un lointain passé, ils étaient les agents des atroces Dieux Très Anciens.

picture
Hmmmm... sa mandibule frontale gauche est tellement sexy!


Les Mantides attaquent régulièrement les défenses des Pandarens, et le mot "régulièrement" prend tout son sens quand on sait qu’ils n’attaque qu’une fois par siècle. Ça laisse le temps de voir venir.

Les Yaungols, en revanche, sont un ajout pas forcément nécessaire. Ces cousins perdus des taurens dont le nom doit vous rappeler les Mongols font exactement ce qu’on penserait qu’ils font : ils cherchent à conquérir les terres des pandarens.

Pour se protéger de ces deux races, les pandas se cachent derrière la Grande Muraille de Chine.

Oui, nan, j’suis désolé, mais faut pas se foutre de ma gueule, on peut chercher à l’appeler l’Échine du Serpent ou ce qu’on veut, mais quand je vois un truc comme ça qui s’étend sur toute la verticale du continent :

picture


Ben moi j’appelle ça la Grande Muraille de Chine et je vous emmerde.

Bref, c’est la faction des Pandashan qui est chargée de veiller sur les menaces d’au-delà de la Grande Muraille de Chine.

Comme si ça suffisait pas, de l’autre coté, le reste des pandarens fait face à d’autres menaces, moins importantes, certes :

Les Sauroks, les basilics mutants créés par les Mogu, sont toujours là, suivit par les Virmens (des lapins mutants), et les Hozens (des homme-singes dont le sens de la civilisation est assez douteux).

picture
You no take carrot! Take turnip instead!



Les Sha sont aussi toujours de la partie. Si à travers le continent, un sentiment se fait trop ressentir, ils pourraient se libérer de leur chaînes.
Les meugnons pandarens ont donc appris à contrôler leurs émotions, et à essayer d’être encore plus kawaï et friendly avec tout le monde!
C’est là qu’on se dit que dans la réalité, s’il y avait les Sha, on aurait peut-être moins de connards au km².

Autant dire qu’à part les Sauroks, le reste ne représente pas un bien gros problème.

Heureusement, les pandarens ont quelques amis.
Les grumelots sont une race que les Mogu ont créé à partir des troggs (les nains dégénérés), et les Jinyu sont des murlocs qui ont évolués d’eux-même au contact des eaux bénéfiques de la Pandarie.

picture

Grosso-modo, les Pandarens sont donc dans leur petit continent, tranquillou, à vivre leur petite routine pépère sans soucis majeur.

Et c’est là que la Horde et l’Alliance entrent en jeu.

Le Cataclysm causé par Aile-de-Mort dans l’extension précédente semble être la cause de la disparition de la brume magique qui déphasait le continent.

Du coup, ça fait une terre de plus à découvrir!

Cette grosse masse de demeurés, qui ne savent que se foutre sur la gueule et qui ressentent une haine sans borne les uns pour les autres, se pose sur les plages de la Pandarie...

Les pandarens feront leur mieux pour chercher à faire partir les étrangers sans aller à l’agression, mais sans succès...

Coincé sur la Pandarie, malgré les avertissements, la Horde et l’Alliance vont rapidement se lancer dans la formation d’une armée chacun dans leur coin. L’Alliance choisira les Jinyu tandis que la Horde se liguera aux Hozens.

S’en suivra alors l’inévitable clash au beau milieu de la Forêt de Jade!


Désolé, pas de VF disponible sur Youtube!


La première chose qui va se produire, c’est la libération inévitable des Sha que l’empereur avait enfermé.
C’est ballot, le pépère avait même pensé à laisser une prophétie pour prévenir les futures générations!

Aaaah, les prophéties... un classique, chez Blizzard! Warcraft, Starcraft, Diablo... there must always be a prophecy!

picture
"Si vous casez une prophétie dans le Projet Titan, je vous fait bouffer la table."


Déjà, ça va les calmer un coup, les vétérans de la Horde et de l’Alliance.

Une fois la menace du premier Sha écartée à coup de hache (LE truc auquel l’empereur Shaohao n’avait apparemment pas pensé), on peut donc passer à la suite de l’extension.

picture

Et là, tout de suite, on sent que la partie la plus importante de l’extension est passée!

On passe donc du conflit Horde/Alliance magnifiquement orchestré à coup de cinématiques et à la lutte contre le Sha du Doute à... l’aide de fermiers qui tentent désespérément de repousser des virmens et de brasser de la bonne bière...
...soooo epic...

Il faut bien avouer que les cinématiques en jeu comme celle que j’ai présenté plus haut, c’est un peu le top du top de la gastronomie, chez Blizzard. Après tout, on est dans un MMORPG, et la taille du contenu déjà conséquente n’a de cesse de gonfler. Ajouter des cinématiques comme ça, ça n’allège rien : il faut les placer aux bons moments.

Avec ses précédents jeux, Blizzard nous avait habitué à caser des cinématiques époustouflantes à la fin de chaque chapitre de leurs jeux.
Avec Starcraft 2 et l’extension Wrath of the Lich King, ils ont décidé de baisser le budget "cinématiques en images de synthèse" pour booster le budget "cinématiques réalisées avec le moteur du jeu".
Mais dans World of Warcraft, ça reste une nouveauté, et ces cinématiques sont placées là où ça marque! On a donc deux cinématiques à la fin de la région de départ des joueurs-pandarens (au niveau 12...), une cinématique avant de partir en Pandarie (selon la faction du joueur), une mini-cinématique pour la Horde qui perd sa canonnière volante et la cinématique de la libération du Sha du Doute.

Hop, tout le budget cinématique a déjà été claqué dans son intégralité (pour le patch 5.0) dans le contenu de départ des pandarens et la première région de la Pandarie!

Vous avez aimé la première région? Ben dommage, parce que les autres ne seront pas aussi bien orchestrées et épiques pour le joueur attirés par le conflit Horde/Alliance. C’était juste pour vous mettre l’eau à la bouche!

Il y a bien une cinématique en jeu pour le joueur qui termine la Vallée des Quatre Vents et les étendues sauvages de Krasarang, mais elle est scriptée, pas en pré-rendu : elle peut bugger, planter. Résultat, je ne l’ai pas vu une seule fois sans que des PNJ flottent au-dessus du sol ou que le terrain disparaissent pendant une seconde le temps que le serveur s’ajuste aux déplacements instantanés de la caméra...

picture

En arrivant dans la Vallée des Quatre Vents (qu’on va maintenant appeler la Vallée des Quatre Pets, pour des raisons évidentes), on va passer un temps fou à lutter contre les méchants virmens/aigles/lutins qui volent des légumes aux fermiers locaux.

On se retrouvera rapidement aux cotés de Chen Brune d’orage. C’est sans doute le meilleur moment de la région. En effet, Chen est LE SEUL personnage emblématique des pandarens que les joueurs de Warcraft 3 ont déjà rencontré.

Le bonhomme a passé toute sa vie à bourlinguer dans Azeroth et a incidemment participé à la fondation d’Orgrimmar, la capitale de la Horde, aux cotés de Rexxar, le champion demi-orc/ogre!

picture
Il est aussi le personnage que vous voyez dans la cinématique d’introduction en images de synthèse de l’extension!


Vu que la brume magique qui protégeait le continent a disparu, Chen décide donc de poser pied en Pandarie avec sa petite nièce Li Li pour découvrir le pays de son peuple où il n’a jamais foutu les pieds avant.
Le plus grand brasseur du monde découvre ainsi qu’il a de la famille en Pandarie, et qu’il existe une brasserie Brune d’orage dans la Vallée des Quatre Pets!
C’est au joueur d’aider Chen à retrouver ses racines, et le voyage promet d’être vraiment amusant (avec des vrais morceaux de trollface de la part des développeurs)!

picture

À mi-chemin dans la région, on découvre l’une des fonctionnalités originales de cette extension : la ferme de Micolline!

picture
Comme si aller au marché bio me soulait déjà pas assez IRL...


Le joueur reçoit les clés de la ferme du coin (officiellement, on aide le fermier Yoon, mais il est trop branleur pour faire quoique ce soit, du coup, entre dire qu’on aide et qu’on fait tout, il n’y a qu’un pas), et on va pouvoir commencer à planter des légumes nécessaire pour monter sa compétence en cuisine.

Ce métier secondaire a reçu une upgrade qui complexifie le tout en créant différentes branches. On peut donc se spécialiser dans le wok, le grill, la marmite, la brasserie, etc!

En montant sa réputation auprès de la faction des Laboureurs, le joueur pourra quadrupler la taille de son champs pour faire pousser de plus en plus de légumes, qui servent aussi à accomplir certaines quêtes journalières.

La terre du champs imbibée des eaux bénies du continent fait que les légumes pousse soudainement à maturité tous les soirs à minuit. C’est magique! Encore plus surprenant si vous plantez vos légumes à 23h59.

Idée intéressante, une fonctionnalité supplémentaire a été apportée aux réputations : on peut désormais monter sa réputation auprès de personnages individuels. Ainsi, le joueur pourra passer d’étranger à meilleur ami auprès de chaque fermier influent du village de Micolline.

Ainsi, cette extension remet le farming au goût du jour en donnant un sens littéral au terme "farming", et elle invite aussi le joueur à penser qu’on peut se faire des amis en les achetant. En effet, la façon la plus rapide de devenir potes avec les autres fermiers et de leur offrir ce qu’ils préfèrent, selon ce qu’on trouve par terre dans le continent.

Devenir ’meilleur ami’ avec un fermier fera que ce dernier apportera une amélioration à votre ferme.

Honnêtement, à part l’ajout d’une boîte aux lettres, les autres améliorations sont uniquement visuelles et passent complètement inaperçues. Disons que si l’idéal de chaque joueur était de devenir un fermier pacifique, ça serait différent!

Bref, cette ferme est la preuve que Blizzard expérimente avec ces joueurs. C’est le premier pas vers la technologie du player-housing! Blizzard a toujours dit que ça ne risquait pas d’arriver parce que la technologie était trop complexe à introduire, mais finalement, ça pourrait arriver!

Je rêve déjà de pouvoir débloquer un quartier général de guilde upgradable, thématique de ma capitale favorite, contenant un aubergiste, une banque, un portail vers la capitale de mon choix, des bannières de la faction que je préfère, des cartes stratégiques, un laboratoire d’alchimie, une forge...

picture
Sweet Mother of God... *commence à baver*

picture

Bon, on a bien rigoler, mais maintenant, il faut finir ce foutu continent!

En sortant de la Vallée des Quatre Pets, on passe donc à Krasarang, puis au Sommet de Kun-Lai, où le conflit entre la Horde et l’Alliance se remet en place, ce qui n’est pas sans plaire au Sha de la Colère.

Il est clair que les Jinyu et les Hozens, c’est pas les alliés parfaits. À Kun-Lai, l’Alliance et la Horde se retrouvent donc à enrôler des pandarens et à les entraîner au combat.
On sent d’ailleurs bien que les pandarens ne savent pas bien dans quoi ils s’engagent. Lorsqu’ils vont aller sur le champs de bataille et voir qu’en face, il y a d’autres pandarens, ça va faire tout drôle!

Les joueurs vont vite progresser vers le Monastère Pandashan dans les hauteurs enneigées de la région où il faudra les aider à vaincre sans fioriture le Sha de la Violence. Le Sha de la Haine parviendra à s’enfuir, et le Sha de la Colère sera géré par les joueurs.
Ce dernier est en effet l’un des 2 world-boss de l’extension. Ça implique que vous et les autres joueurs devez vous mettre en raid de 40 pour lui démonter la mouille, et qu’à tout moment, les joueurs de la faction opposée peuvent venir se joindre à la partie, plus probablement pour vous coller des bâtons dans les roues!

Bref, on se retrouve rapidement à aider les Pandashan à repousser les Yaungols, de l’autre coté de la Grande Muraille de Chine, dans les Steppes de Tanglong, et à chasser le Sha de la Haine, avant de passer aux Terres de l’Angoisse, et donc, aux Mantides!
Ces derniers sont en pleine révolution car la majorité de leur peuple est sous le contrôle du Sha de la Peur.

picture

Bizarrement, certaines régions ne parviennent simplement pas à offrir au joueur une sensation d’achèvement. Certaines régions comme la Vallée des Quatre Pets et les Steppes de Tanglong finissent un peu comme si les PNJ vous collaient un vent, comme si ils ne finissaient pas leurs phrases.

Comme expliqué plus haut, cela peut venir de l’absence de cinématiques en jeu auxquelles ont a commencé à s’habituer. Personnellement, j’aurais espéré une de ces cinématiques à la fin de chaque région.

Il faut aussi savoir que la façon dont les joueurs gagnent des niveaux est assez déconcertante.

Blizzard part du principe que devoir retourner en capitale pour acheter ses nouveaux sorts, c’est pas fun!
Les compétences sont donc apprises automatiquement et gratuitement au moment où le personnage gagne un niveau.
Le maître de classe ne sert plus qu’à changer de spécialisation.

D’ailleurs, qu’en est-il de la spécialisation?
Comme par le passé, on choisit sa spé au niveau 10, et chaque spécialisation aura son lot de compétences exclusives.
Si vous jouez à World of Warcraft depuis des années, vous pourrez être surprit en débarquant à Mists of Pandaria de voir que certaines compétences que vous avez toujours eu dans votre grimoire ont disparues! C’est normal, elles sont devenues exclusives à une autre spécialisation!
En soit, c’est assez fluide pour le nouveau joueur qui découvre une classe, mais pour le vieux joueur, le sentiment de déstabilisation peut être faire l’effet d’une grosse baffe dans la tronche.

Viennent ensuite les points de talents.
Grosso-modo, jusqu’à Mists of Pandaria, les joueurs étaient habitués à des arbres de talents à plus-ou-moins 30 points, avec un lot de compétences propres à la spécialisation et de nombreuses amélioration passives.

GONE!

Maintenant, il y a un arbre de talent, toute spécialisation confondue, avec 6 points, soit un choix aux niveaux 15, 30, 45, 60, 75 et 90!
À chacun de ces paliers, le joueur doit choisir une amélioration parmi trois. Le choix est parfois difficile, car chaque palier est placé sous un thème. On a par exemple le déplacement, la survie, le contrôle de masse, etc.

Beaucoup de compétences ont été retirées aux joueurs pour élaguer le nombre de compétences qui devenait trop important dans certains cas.

Qu’est-ce que ça implique?
Le résultat immédiat en montant un personnage à partir du niveau 1, c’est qu’on aura énormément de niveaux creux.
J’entends pas là que gagner un niveau où on n’a pas de nouvelle compétence ou de point de talent à dépenser, ça sonne faux.
Certains niveaux ne sont plus que des incrémentations de statistiques. Youpi, trop bien...

On était aussi habitué à ce que, dans une extension, en atteignant le niveau final, on débloquait une nouvelle compétence super cool!
Ici, la moitié des classes s’en sortent avec une compétence dont l’utilité n’apparait que lors de situation très précises.

Par exemple, le démoniste s’en tire avec un sort d’invocation de portail de téléportation à courte distance pour lui et son groupe. Je suppose que lors de certains raids, ça sera utile, éventuellement... mais sinon, c’est juste pour faire le glandu!
Le pire, c’est quand on débloque une compétence passive au niveau 90 qu’on avait initialement au niveau 70, mais qui a été déplacée au niveau 90 pour des raisons d’équilibrage douteuses.

Oui parce que bon, honnêtement, l’équilibrage entre les classes, c’est super foireux dans World of Warcraft. Je suis bien placé pour en parler, j’ai un personnage de chaque classe, et je vois bien quand un d’eux met 2 fois plus d’efforts pour tuer un ennemi en 2 fois plus de temps qu’un autre.

J’ai jamais été un joueur pro, mais tout le monde est d’accord pour dire que le démoniste est la classe abusée du moment. Quand un boulet de sorcier en tissu comme moi parvient à tanker éternellement sans mal des élites 90 parce que les soins que ses compétences lui offrent pendant le combat sont supérieurs aux dégâts qu’il reçoit, il y a effectivement une couille dans la matrice.
Je vais pas trop me plaindre, parce que j’aime bien pouvoir tanker des élites 90. Hé hé hé...

Blizzard n’aura de cesse de dire que le système actuel est très bien, mais gageons qu’ils changeront encore tout dans la prochaine extension, ou celle d’après.

picture

Bref, que reste-t-il?
Ah, oui, les Scénarios! Vous savez, ce mode de jeu dont je parlais au début de l’article, dont le Chute de Theramore devait être l’avant première! Ha ha ha, ouuui! Ben parlons-en, tiens!

Pour faire simple, un scénario, c’est :
• Une série de quêtes de groupe arrangées d’une façon originale
• Accessible au niveau 90 via l’outil de recherche de groupe
• Instancié et re-jouable à volonté
• Faisable à 3 personnes
• Faisable sans tank et/ou sans heal
• Censé apprendre aux joueurs à survivre
• rempli de mécaniques "fun©", comme des véhicules

Sur le papier, ça semble intéressant!

Le premier scénario qu’on a pu découvrir représentait la Chute de Theramore. Comme expliqué plus haut, il s’agit sans doute de l’évènement le plus important dans le conflit entre la Horde et l’Alliance depuis Warcraft 3.
Sous l’impulsion du nouveau Chef de Guerre, Garrosh Hurlenfer, la Horde est enfin passée à l’action, et a rasé la ville humaine de Theramore en Kalimdor, le foyer de Jaina Portvaillant, qui était sans doute la seule, dans l’Alliance, à croire que la paix avec la Horde était possible.
Le Chute de Theramore, c’est aussi la mort de Rhonin, dirigeant de Dalaran.

Là où ça coince, c’est qu’on n’entend parler de la mort de Rhonin en jeu à aucun moment. Les développeurs n’ont simplement pas jugé important d’en parler ici!

picture


Seuls ceux qui ont lu le roman de Christie Golden qui n’est même pas encore paru en France savent ce qui s’est vraiment passé pendant ce "scénario".

Et vous pensez que les autres scénarios sont mieux, ha ha ha, la bonne blague!

J’admets que les autres scénarios sont rigolos, déjantés, allons jusqu’à dire "fun", mais ne cherchez pas d’histoire intéressante!

Entre la pandarène qui a besoin d’aide pour brasser sa bière pendant une attaque de Sauroks (parce que la bière, c’est la raison pour laquelle on se bat, en Pandarie, c’est connu!), la fête de la bière à Kun-Lai qui est interrompue par des Yaungols, l’intrusion sur l’île des pirates hozens pour reprendre la bière qu’ils ont volé avant d’en brasser tout un chaudron et le village de la Forêt de Jade attaqué par des élémentaires de Jade (qu’on défonce à coup de... tonneaux de bière, évidemment! Faut suivre!), ça vole pas haut!

Sans exception, le groupe est balancé dans le scénario sans trop savoir ce qu’il y fout (à moins d’avoir trouvé la quête qui introduit la menace qu’on gère dans le scénario, mais qui est paumée dans un coin de la Pandarie).
La moitié du temps, on n’a aucun PNJ à nos cotés, aucun voice-acting pour les events...
Il y a bien une ou deux exceptions avec un PNJ ou deux qui dit quelque chose, et on sent qu’il y a des gameplay rigolo par moment, comme courir sur un tonneau de bière pour le faire rouler, s’accrocher à une tyrolienne pour passer d’un point A à un point B, mais c’est pas forcément ça qui sauve les meubles.

Ça n’aurait pas été compliqué de caser une caméra mobile en introduction de scénario pour montrer les environs, expliquer la menace qui pèse sur la zone et ce que le joueur fait là. Les développeurs savent faire ça. Ils peuvent faire ça. Ils devraient faire ça. Mais il n’ont pas fait ça.

Encore, s’il y avait des scénarios pour chaque pallier de niveaux durant le jeu, mais non! Une demie-douzaine se débloque uniquement pour les joueurs de niveau 90!

Bref, les scénarios, c’est une amélioration super-cheap qui ne vaut pas toute la pub que Blizzard a fait autour.

picture

On trouve ensuite l’incroyable nouvelle feature de l’extension, que les développeurs n’hésitent pas à présenter comme l’un des ajouts les plus excitants du jeu!

Je veux évidemment parler du Mode Défi!
Il s’agit simplement des donjons héroïques de l’extension avec un timer, qu’on peut réinitialiser à volonté. Blizzard encourage ici les joueurs à finir leurs donjons le plus vite possible en évitant autant de packs de monstres que possible. La récompense à la clé est une médaille de bronze/argent/or qui permettent de débloquer des montures volantes et des nouveaux sets à transmogrifier. Yay!

Les joueurs ayant un équipement largement supérieur à la difficulté du donjon ne seront heureusement pas avantagés car la puissance de l’équipement des joueurs sera automatiquement mis à l’échelle pour que tout le monde fasse le donjon dans les mêmes conditions.
Seule la composition du groupe et la maîtrise qu’un joueur a sur son personnage peuvent faire la différence.

J’apprécie beaucoup cet ajout, même si je doute d’avoir le skill pour atteindre une médaille d’argent, mais ce qui le fait pas à mes yeux, c’est Blizzard qui présente ça comme Apple présente un nouvel IPhone :
C’EST UNE INCROYABLE RÉVOLUTION! PLEIN DE NOUVELLES TECHNOLOGIES!

Des fois, chez Blizzard, ils se sentent plus. Ils utilisent des mots comme "fun", "épique" ou des termes comme "nouvelle technologie" trop facilement.
Over-selling much?

Les mecs, calmez votre joie, ça devient ridicule. C’est un mode de jeu chronométré avec un classement, pas besoin d’en faire tout un plat à répéter régulièrement que c’est le meilleur ajout au jeu dans cet extension.

picture

Une fonctionnalité qui est passée bien plus discrètement, c’est le combat de mascottes!

Les mascottes, c’est ces petites bestioles qu’on pouvait trouver, ici est là. Certaines étaient vendues par des marchands paumés, d’autres étaient dans la table des butins de tel monstre, d’autres encore se débloquaient en accomplissant les haut-faits... restaient les mascottes parias qu’on achète sur la boutique en ligne de Blizzard ou qu’on obtient dans les boîtes collector des jeux Blizzard (comme le mini-thor dans la collector de Starcraft 2).

L’unique but de ces petites choses, c’était la collection.

Prenons un collectionneur de jouets en plastique : il ne sort pas les jouets des emballages pour jouer avec. Il les a, il les regarde, il bave un peu (mais pas sur l’emballage!), il respire lourdement, il caresse la boîte comme son amante... et c’est tout.
Oui, ça peut sembler assez psychotique comme vision de la chose, je sais, mais c’est une philosophie de vie!

Bref, maintenant, les mascottes de World of Warcraft, elle ont transcendé le principe de la collection.
Maintenant, on sort nos mascottes pour faire des combats de coqs!

picture


Le gameplay est littéralement pompé sur celui de Pokémon. Personne ne peut le nier. Et Blizzard serait plutôt du genre "no comment", sur ce point-ci.
Les différences et améliorations par rapport au jeu de la gameboy se comptent sur les doigts de la main.

Comme dans Pokémon, on chasse nos nouvelles mascottes dans la nature, on envoie nos mascottes domptées sur les bestioles sauvages et une fois qu’elles sont assez blessées, on peut les mettre en cage!
On peut obtenir des mascottes de différentes qualités comme tout objet dans le jeu : médiocre, inhabituel, rare, épique.

Le joueur peut se lancer dans des duels de mascottes avec des PNJs où d’autres joueurs pour faire gagner de l’expérience à ses mascottes qu’il organise en équipe 3.
Une fonction appréciable est celle qui permet de renommer une mascotte.

Bref, les grands vétérans de guerre d’Azeroth peuvent devenir des promoteurs de combats de coqs, des braconniers et des fermiers. Chouette!

Personnellement, je trouve le gameplay vraiment fun, assez challenging pour amuser pendant plusieurs jours... mais l’éthique de ce concept me dérange beaucoup!
Autant, je peux comprendre que les habitants d’Orgrimmar fassent du braconnage et entraînent des animaux à se battre pour le plaisir, autant quand c’est les habitants de Darnassus, de Hurlevent, de Forgefer, de l’Exodar, des Pitons du Tonnerre ou de Lune d’argent, là ça me semble assez déplacé. C’est pas un truc très "civilisé".
C’est comme Harrison Jones. C’est rigolo, c’est fun, c’est pas sérieux. Mais est-ce que ça a vraiment sa place dans un jeu Warcraft?

Dans le cas de Pokémon, aucun problème : l’économie mondiale entière tourne autour de la chasse, du dressage et des combats de pokémon. C’est l’équivalent de la chanson chez nous. Tout les enfants quittent leur foyer et leurs parents pour devenir dresseurs de pokémon. Des arènes grandes comme des stades de football sont bâties juste pour un duel entre deux boulets.
Mais dans World of Warcraft, on penserait que les vétérans de guerre ont mieux à faire que ça!

Que sera la suite? Des combats de monstres invoqués via des cartes magiques qu’on lance par terre en hurlant "Yuuuugiyooogiyogiyo"?

Dans The Witcher, on pouvait jouer aux dés avec les PNJs qu’on croisait dans les bars. Il n’y avait pas un challenge épique avec des explosions d’arcanes ou de flammes, ni des chutes de météores...
Mais ça restait tricky et stratégique.



N’importe quel game-designer pourrait intégrer un jeu de dés super sympa à World of Warcraft. Chaque race aurait ses propres dés, avec un symbole gravé sur chaque face : un lion pour les humains, une lune pour les elfes, un crâne pour les réprouvés, une bombe pour les gobelins, un rouage pour les gnomes, le symbole de la Horde pour les orcs, etc!

Au fond, quel mal y aurait-il à miser des pièces d’or avec d’autres joueurs sur une partie de dés?
Je dis dés, ça pourrait être un jeu de cartes ou un truc original imaginé par un cerveau malade de Blizzard... tant que c’est un passe-temps qui pourrait sembler crédible pour des vétérans de guerre, à la taverne du coin.

picture

Je continue dans ma lancée avec un autre soucis qu’on ressent bien dans World of Warcraft :

Les développeurs de Blizzard ont une manie de lancer des nouvelles fonctionnalités en grande pompes, sans penser à l’avenir.
C’est comme ça qu’on se retrouve avec des montures volantes dés la première extension, mais qu’après coup, ils finissent par reconnaître (bien après les joueurs qui ont déjà tilté le problème) que ça tue le principe d’exploration.

Hé oui! Quand tu traverse le monde à 400% de ta vitesse de marche, tu le traverse plus vite, surtout quand il est -relativement- petit. Et quand tu vole haut, tu as bien l’occasion de voir à quel point les textures se répètent au sol. Tout le suite, le monde est moins beau.

Au début, c’était la meilleure idée au monde! Les joueurs rêvaient de pouvoir voler. Mais c’est bien connu : les joueurs, ils sont cons. Si ça n’était pas le cas, Blizzard ne devrait pas mettre en place moult méthodes d’assistances pour les aider à faire les actions les plus simples.

Bien ferme sur le début, Blizzard a mit des obligations pour les joueurs, par exemple à Wrath of the Lich King où il fallait atteindre le niveau 77 pour pouvoir voler en Norfendre.
Mais il a fallu penser à ceux qui voulaient voler tout de suite, ceux qui se plaignaient le plus fort que c’était trop long de pexer du niveeau 68 à 77 sans monture, du coup hop, maintenant on peut voler en Norfendre dés qu’on y met les pieds!
Puis est venu Cataclysm, l’extension permettant de voler dans le vieux continent... dés le niveau 60 (j’en reviens toujours pas).

Bref, la leçon aura donc prit 3 extensions pour passer : en Pandarie, on est obligé d’atteindre le niveau 90 pour pouvoir voler. Pas de bonus pour le reroll.

[...]Je pense qu’on est bien mieux cloué au sol pendant qu’on pex nos personnages, mais si le problème vient de l’allure à laquelle on pex, nous pensons qu’il y a de meilleures alternatives à explorer si on décide d’accélérer la vitesse de pex d’un personnage dans un futur proche.

--------

[...]I think we’re better off with staying put on the ground while levelling, but if it has to do with the levelling pace, we think there are better alternatives that we can explore if we decide that we want to speed up the character’s levelling speed in the near future.


picture


J’approuve et j’espère que Blizzard laissera les choses comme elles sont le plus longtemps possible.
Les développeurs sont malheureusement connus pour être moins capable de tenir le front sur certains de leurs avis, et ça donne parfois des résultats désastreux!

J’ai peur que d’ici quelques patchs majeurs, on puisse acheter des tomes lié au compte en Pandarie à envoyer à nos rerolls pour voler dans ce continent dés le niveau 80, comme on a pu le faire à Wrath of the Lich King.... rolleyes

picture

Bref, ce que Blizzard cherche surtout à accomplir avec Mists of Pandaria, c’est de forcer le joueur à explorer, à découvrir, à profiter, à savourer. Après tout, c’est une extension zen.

Et honnêtement, faut bien l’avouer, il y a pas mal de quêtes amusantes. Après, ça reste assez linéaire, d’une certaine façon. Blizzard dira qu’on peut faire les régions dans l’ordre qu’on veut :

Beaucoup de hubs de quêtes sont quelque peu modulaires, de façon à ce que vous puissiez choisir l’ordre dans lequel vous les faites. Et au lieu de vous donner un seul haut-fait pour terminer toutes les quêtes d’une région, nous avons des sous-haut-fait pour compléter chaque arc scénaristique. Complétez tous les arcs scénaristiques dans une région et vous aurez le haut-fait.

Cela veut dire que vous pouvez parfois compléter un arc scénaristique plus central ou important dans une zone avant de finir tout les hubs de quêtes dans cette région.
--------

A lot of the quest hubs are kind of modular, in that you can choose the order in which you do them. And instead of giving you a single achievement for completing all the quests in a zone, we have sub-achievements for completing each story arc. Complete all story arcs in a zone and you’ll get the achievement.

What this means is you might sometimes complete a more central or climatic story arc in a zone before finishing all the quest hubs in that zone.


...mais quand on a les pieds dedans, on sait que c’est faux. Il y a toujours un ordre précis à suivre pour que le tout soit cohérent (par exemple, il faut faire le Monastère Pandashan avant la région des Steppes de Tanglong).
Disons que le point de vue de Blizzard n’est valable que pour les rerolls. Pour la première exploration, il est important de suivre un ordre précis. Effectivement, le reroll, il peut passer au Sommet de Kun-Lai à peine après avoir posé pied dans la Vallée des Quatre Pets, puis il peut sauter assez vite vers les Terres de l’angoisse (la dernière région) en sautant Krasarang et les Steppes de Tanglong.

Néanmoins, les zones à visiter restent linéaires et prévisibles. Une fois qu’on a terminé les quêtes d’une zone, on n’y reviendra pas, à moins qu’il s’agisse d’un hub à quêtes journalières pour niveau 90, ou d’un emplacement de site de fouille pour les joueurs ayant le métier d’archéologue.

Et quand on a 8ans de World of Warcraft dans les guiboles, tout ça parait fade, et dés-lors, c’est le joueur qui n’est plus apte à apprécier le jeu.

Heureusement, ils sont pas (complètement) cons chez Blizzard, ils ont conscience de cet état de fait. C’est pour ça qu’ils essayent des nouvelles choses.

Ainsi, par exemple, un peu partout dans la Pandarie, en explorant, on peut tomber sur des objets gris qui traînent. Des objets péraves, bons à jeter... mais qui se revendent parfois 100 pièces d’or!

De très nombreuses quêtes en Pandarie vont aussi récompenser le joueur avec un "objet kikoo". Qu’est-ce qu’un objet kikoo?
Un truc inutile qui ne va pas vous faire lancer des attaques plus puissantes ou courir plus vite. Un truc que vous posez par terre pour rigoler.

Que ce soit l’idôle hozen qui focalise le regard du joueur sur une bestiole jusqu’à l’implosion de la dite-bestiole, une banane en or massive qu’on peut lancer au sol, un radis géant qui sert de punching-ball...
Il y en a PLEIN!

Personnellement, j’ai accumulé plus d’objets ridicules au fil des années que je ne peux en porter, mais auparavant, c’était des objets presque complètement exclusif aux cinglés qui achetaient des cartes à jouer World of Warcraft sur EBay. Maintenant, tout le monde peut avoir sa petite liste de conneries pour passer le temps.

picture

En plus des objets gris à chercher partout dans la Pandarie, le joueur peut se mettre en quête du Lore de la Pandarie. Vous savez, le lore, ce mot anglais qui représente à lui-seul le savoir, l’histoire, l’univers, les traditions, les légendes.

Un peu partout, on peut trouver des précieux rouleaux racontant des pans de Lore sur les pandarens, leur empereur, les hozens, les mantides, les jinyu, les mogu.

picture
Plus dur à trouver qu’il n’y parait!


Blizzard a ainsi trouvé une façon ludique de faire découvrir le Lore d’un continent aux joueurs. À chaque fois que vous trouver tous les rouleaux relatifs à une race, vous pouvez les rapporter à la faction des Chroniqueurs qui (si vous avez la flemme de lire) vous feront une petit event pour vous en dire plus.

Les écrits seront alors stockés dans des petites étagères de leur temple, pour des lectures ultérieures.

Ces informations précises sont perdues depuis des milliers d’années (les pandarens sont trop occupés à boire de la bière pour chercher les rouleaux qui sont parfois cachés dans leurs propres villages), alors pour ceux qui se moquent du Lore, trouver tous les rouleaux permettra aussi de débloquer une monture volante originale!

picture
I HAZ A CLOUDY FLYIN’ DISK!


C’est sympa, mais vu que les rouleaux sont à des emplacements fixes, n’importe qui peut aller chercher leurs emplacements sur internet, aller tous les récupérer en suivant les indications, et récupérer la monture volante qui devient très commune!

Et que fait-on avec une monture volante originale qui devient très commune parce qu’elle est simple à obtenir?
On ne la sort plus parce qu’une monture, c’est bien que si on est qu’une poignée à l’avoir.
C’est comme ça que l’esprit d’une grande partie des joueurs fonctionne, deal with it!

picture

Ça peut porter à confusion, aussi je précise :
Je déteste le thème scénaristique des pandarens, tout ce bazar massivement inspiré de l’Asie, cette invitation à devenir un fermier zen qui boit du thé et qui oublie complètement pourquoi il est venu ici à la base. Comme pour le combat de mascotte, j’aurais voulu autre chose!

Mais je dois avouer que si on regarde au-delà, c’est du bon boulot!
L’environnement est, extension après extension, de plus en plus beau! C’est un plaisir de traverser les zones de la Pandarie.

Blizzard expérimente toujours, sur tous les fronts.
On voit par exemple des WMO (World Map Object : les maisons, les donjons - les éléments de décor massifs) qui sont mieux intégré au reste du terrain :

picture
Ça peut sembler peu, mais la façon dont la texture du terrain s’applique au WMO de l’entrée de cette caverne de Virmen, c’est nouveau, c’est mieux qu’avant, et ça me colle une érection de level-designer. Je sens que je vais aller me branler sur un dessin de MC Esher pour faire passer ça.


Chaque race (pandaren, mogu, hozen, virmen, jinyu) a sa musique thématique, et faut avouer qu’elles sont toutes assez entraînantes. Ci-dessous, vous pouvez écouter le thème des auberges pandarènes :


Si vous le pouvez, imaginez Chris Metzen, le vice-président du dévelopement créatif de Blizzard, en train de jouer les instruments de ce thème! Que c’est bon! Kazoo!


picture

Je l’ai sans doute déjà dis, et je le redirais, Blizzard expérimente! Beaucoup!
Du coup, d’une extension à l’autre, on change drastiquement de philosophie de gameplay. Parfois, on revient à ce qui a déjà été fait par le passé.

Cette extension est définitivement un retour à l’époque de WoW Classic/Burning Crusade.
Comme vu plus haut, on ne vole pas en Pandarie avant le niveau 90.
Chaque métier se monte en farmant des petites granules d’harmonie sur les monstres (10 granules d’harmonie = 1 esprit d’harmonie).

Là où ça se complique, c’est que ces esprits d’harmonie sont liés à celui qui les farme. Pas possible de farmer les granules sur un personnage et de les filer à des rerolls qui font tourner les commerces du joueur en capitale.
Hier encore, j’ai eu droit à ce cas de figure :
- Random dude : Un Calligraphe 600 disponible?
- Moi : Calligraphe disponible! Tu veux un glyphe?
- Random dude : Tu peux me faire [cet objet épique]? Je peux te passer les gemmes et les encres requises!
- Moi : Aaaaah, désolé, j’ai pas de granules d’harmonie, qui sont aussi nécessaire à la création de l’objet. Même si tu me paye une commission, je ne peux pas te le faire! Faudrait que j’aille farmer!


picture
Bon... je vais devoir retourner farmer... encore...

C’est vraiment frustrant.

"Après tout, c’est ce que les joueurs voulaient... quand c’est trop facile, ils se plaignent, quand c’est trop dur, ils se plaignent aussi!", disent les joueurs qui ne supportent pas la communauté si affreuse de WoW, pourtant très représentative de la population mondiale.

Cependant, dans le vaste monde, les gens ont souvent tendance à ne voir que des extrêmes.
C’est soit "le farming c’est bon pour la santé mentale!", soit "tout est offert au joueur sur un plateau".

Personnellement, je reconnais que je ne vois pas l’intérêt d’ajouter des granules/esprits d’harmonie si c’est pour que ça puisse se vendre à l’hôtel des ventes, mais la situation actuelle me semble drastiquement abusive. Je n’ai pas l’intention de farmer des heures sur mes 10 personnages pour avoir assez de granules pour faire des objets à vendre en capitale!

picture

Je vais couper court à toutes les autres choses que je pourrais potentiellement dire en arrivant à une conclusion.

Blizzard a fait un travail exemplaire sur le traitement du contenu de cette extension. Je ne dirais pas que c’est la meilleure extension jusqu’à présent (ma préférence allant bizarrement toujours vers Wrath of the Lich King, pour le thème, sans doute).
C’est loin d’être parfait, certaines choses méritent quelques réglages, MAIS...

J’aurais voulu autre chose que les pandarens!

J’attends déjà avec impatience qu’on se re-focalise sur la Légion ardente, les Dieux très anciens, le Rêve d’émeraude, les Titans, les Naarus, etc.
D’un autre coté, le jeu se fait vieux, aussi je me demande si ça ne serait pas mieux pour Blizzard de tout lâcher et de commencer à bosser sur un WoW2.

Quoi qu’il en soit, le patch 5.1 est déjà en route. Blizzard pourrait battre un record de vitesse, d’ailleurs : le PTR (Public Test Realm) a été lancé à peine 3 semaines après la sortie de l’extension.

Je n’ai donc pas fini de parler de Mists of Pandaria, et je referais sans doute un article pour l’un des patchs de contenu majeur, sans doute lorsqu’on en sera au dernier de l’extension!

Pavé, césar!





Partager sur FacebookPartager sur Tweeter
sasacool
23/10/2012
18:26:21
Sympa cet article. Merci TSG.clin d’oeil


SpiceGuid
23/10/2012
19:26:54
huhu Je suis le 1ier à poster un commentaire.

Merci pour cette exploration exhaustive des brumes de Pandaria.

Ma question est la suivante : sachant que tu as la version collector, feras-tu un ajout ou un article séparé pour commenter les goodies spécifiques à la version collector ?


Naka
23/10/2012
20:01:32
Ma fatigue et l’envie de jouer que m’a provoqué cet article ne me permettent pas de bien le commenter, alors j’y repasserai de temps en temps pour commenter par petits bouts. Mais merci pour ce très bon papier !

J’ai, je dirais, un sentiment assez similaire sur cette extension. Même si le thème ne me plait pas plus que ça, j’admire le travail fourni.

Pour repasser vite fait sur la Vallée des Quatre Vents, pour ma part j’ai bien aimé le concept. D’autant qu’on n’a pas à passer obligatoirement par cette zone.
Tout mes perso ne sont pas des héros de guerre. Cette environnement permet justement de jouer autre chose et n’apporte à mes yeux que de la richesse et de la diversité au jeu.

Même chose pour les pokémons. C’est devenu le passe-temps préféré de mon troll (après l’apéro de gnomes), qui n’est pas un grand mercenaire ni un héros de guerre pour un sous.
Le fait que ça s’applique à toutes les races, c’est vrai que ça peut paraître bizarre, mais finalement, on ne peut pas plus généraliser les Elfes de la nuit que les humains(IRL) ou que toute autre race. Chaque individu pour réagir singulière et même drastiquement à l’encontre des idéaux de sa race.
Certes, il y a une culture derrière, mais chacun n’est pas obligé d’en suivre chaque précepte et est libre d’ailleurs, sans se gêner, de lui cracher au visage.
Reste pour le joueur RP de bien penser toutes les retombées de ces actes. Bien sûr que si l’elfe fait des combats de coque, il ne doit pas s’attendre à recevoir des bisous à Darnassus.

Concernant WoW2, je pense qu’en fait WoW aurait encore les capacités de survivre si une update des moteurs se faisait. Par contre, c’est au point de vu de sa réputation que se trouverait le problème. Il est maintenant connu comme un vieux jeu qu’il fut bon de jouer, jadis. C’est je pense, là, le gros souci qui entraînerait la nécessité d’un WoW2. Il devient, peu à peu, un jeu du passé.
N’empêche, quel jeu ! Je me suis amusé hier à faire un petit calcul du nombre d’heures total que j’avais passé dessus. Eh bien, malgré le chiffre délirant qui provoquerait un orgasme à n’importe quel journaliste de TF1, je n’en regrette aucune seconde, bien au contraire. Elles furent toutes plus épique les unes que les autres et j’espère qu’il y en aura encore, quand bien même nous ne serions plus que quelques vieux d’la vieille à les savourer !


TSG
23/10/2012
23:41:57
@ Spiceguid : Loupé, Sasacool t’as dépassé.
Disons que d’une collector de WoW à l’autre, il n’y a plus rien qui change.

Le CD de musiques, le DVD de l’envers du décor, le jeu, le tapis de souris, la mascotte en jeu et les petits bonus visuels pour Diablo 3 et Starcraft 2, ça devient presque une routine.


Stardawn
25/10/2012
18:48:19
TSG a écrit :
On ne la sort plus parce qu’une monture, c’est bien que si on est qu’une poignée à l’avoir.


Hé bien non, désolé, tout le monde ne joue pas pour épater la galerie "moi je l’ai et pas toi nananèr-euh"

Moi j’aime avoir des truc cools pour le plaisir de MES yeux, j’en ai rien à cirer de ce que les autres ont/n’ont pas et j’en ai rien à cirer de leur faire envie.

Pour moi, "truc rare = truc de valeur" c’est archi-faux. Même si tout le monde peut acheter chez un vendeur la même arme super-cool-qui-arrache-les-yeux, ben je serai super content de l’avoir quand même, just pour mon petit plaisir à moi.

Et je trouve que ça serait sympa de pas promouvoir cet aspect des choses, justement, de faire comprendre aux gens qu’épater la galerie, ça sert à rien... Qui a dit e-peen ?


TSG
25/10/2012
19:37:17
Reponse Stardawn :
Comme je l’ai dis,
C’est comme ça que l’esprit d’une grande partie des joueurs fonctionne, deal with it!


Grand bien t’en fasse si tu n’es pas de "la grande partie des joueurs". J’ai dis ce que je viens de citer exprès pour ne pas généraliser. clin d’oeil
Personnellement, je préfère les montures sobres, petites, discrètes, et je ne supporte pas ces trucs tape-à-l’œil que tout le monde sort à Micolline, presque uniquement pour t’empêcher de cliquer sur les PNJs.


Aki
25/10/2012
20:34:56
Recommence ton article en faisant au moins semblant d’être objectif,et en ne cachant pas la moitié de la vérité pour essayer de justifier tes propos erronés,et peut-être que ton article et toi-même seraient digne d’intérêt.
En attendant,tu passe juste pour un pauvre petit rageux,juste plus cultivé que la moyenne.


TSG
25/10/2012
21:27:11
Reponse Aki : Oh, c’est tellement meugnon comme commentaire!

Alors, mon chou, je vais essayer de te répondre calmement.
Recommence ton article en faisant au moins semblant d’être objectif

C’est un avis, une impression. Ce n’est pas un test. Un avis, c’est pas objectif.

et peut-être que ton article et toi-même seraient digne d’intérêt.

Ce genre d’insulte gratuite, c’est tellement malvenu, à mes yeux, tu ne mériterai pas que je me fasse chier à te répondre.

Maintenant, si c’est tout ce que tu as à avancer comme arguments, c’était même pas la peine de commenter, parce que tu passe aussi pour un pauvre petit rageux. rolleyes


Arktal
25/10/2012
21:42:38
Je fais partie de la grande partie des joueurs mute

Quand on voit une monture pour la première fois et qu’elle nous plait, on la veut.

Quand on voit cette même monture à chaque recoin d’Azeroth, à force c’est comme la nourriture, on fait une overdose et on veut passer à autre chose.

Je me souviens le lancement du palefroi céleste (lorsque Blizzard lança ses premiers pixels limités en stock...en théorie tout du moins), en le voyant j’ai eu les yeux qui pétillaient, et quand je me suis connecté, j’ai vu une nuée de palefroi céleste...pendant des semaines...

Je ne l’ai presque pas sorti du coup.


TSG
25/10/2012
21:54:57
Reponse Arktal :
S’pas pour rien que le Pâlefroi céleste est surnommé "that retarded horse".



Onaxys
26/10/2012
03:58:42
Article intéressant et reflétant en grande partie mon ressentit sur cet extension.

Je trouve dommage par contre que rien n’ai été dit sur le poids des quêtes journalières qui sont LE passage (presque) obligé du jeu entre le ding 90 et le raid (hors LFR). Personnellement j’ai finit les plus rapide d’un point de vue réputation, mais le temps que prennent ces quêtes si on souhaite toutes les monter (pour l’opti ou simplement les avoir) est vraiment abusif. Encore pire si on considère les heures d’affluences ou les bugs récurent des premiers jours.
De plus la disparition pur et simple de la limitation des 25 quêtes journalière maximum est à souligner.

Pour moi cette cascade de quêtes journa a sauté à mes yeux comme "le seul moyen que les devs ont trouvé pour brider les joueurs les plus connectés". Je comprends et je suis d’accord dans le fait de freiner les plus rapide, mais pitié un moyen moins pénible que ces quêtes assommante de répétitivité, éloge au bashing a 75% du temps.
Même si dans le fond c’est l’affaire d’un mois pour les premières réputation, se dire une fois qu’on a finis ses journas "bon bah... demain rebelote meh", c’est loin d’être AWESOME ou FUN. Pire, encore, se dire qu’il faudra(i) faire de même pour les rerolls, je pense que la plupart des joueurs passeront outre tellement c’est pénible. Et ce, même si blibli prévoit d’accélérer le gain entre révéré et exalté.

Pour moi (et pas mal d’autres de mes connaissances) ces journalières ont été la plus mauvaise surprise du début d’extension, et j’espère qu’ils vont un peu se calmer la dessus avec le prochaine contenu.


Quezian
26/10/2012
09:02:10
Article très sympa mais l’expérience de l’auteur s’arrêtant à la phase de leveling soit à peine 20h de jeu, ça perd un peu en crédibilité, le jeu commence avec les raids pour les joueurs pve et le début de la saison d’arêne pour les joueurs pvp. Donc en résumé après avoir fait un tour dans 2-3 zones et fait les 4 seules instances disponibles en mode normal on peut donner son avis? C’est un peu léger, on regarde pas juste le volume du coffre quand on achète une voiture clin d’oeil


Swarl
26/10/2012
12:59:20
Pas forcément d’accord avec toi Quezian. Déjà parce qu’il n’y a pas que PvE et PvP (d’ailleurs les raids, c’est du PvE HL, et les arênes du PvP HL, le PvE global incluant leveling et dailys, le PvP global incluant les BGs non-côtés et le tuage de noobs hordeux par des allianceux lâches), y’a farming, grinding, RP, chasse aux HFs (maintenant Pet-battle mais en fait non), etc...
De plus, les raids ne sont pas la majorité du contenu. Les trois raids disponibles ne représentent à peine que 2-3% du nouveau contenu de l’extention : ce n’est pas parce que c’est le but ultime d’une certaine base de joueurs, lesdits joueurs le farmant trois fois par semaine jusqu’à nausée, que c’est *LE* jeu clin d’oeil


TSG
26/10/2012
15:10:07
Reponse Onaxys : Bizarrement, j’ai pas de problème avec les journalières.
Il y en a avec des principes simples et marrantes, tu finis tout un hub en quoi? 20 minutes? Après, forcément, si tu essaye de faire chaque hub quotidiennement parce que tu es pressé d’être over-powered, ben c’est ton problème.huhu
Heureusement pour moi, je ne suis plus trop dans cette optique de jeu (et Swarl l’est encore moins que moi - go pex, noob)!

Avec le patch 5.1, la réputation gagnée sur un reroll sera doublée si ton main est déjà révéré, donc ça sera une façon de rendre la tâche moins chiante.

Reponse Quezian : Comme Swarl te l’a dit, tout dépend de quel type de joueur tu es.

Honnêtement, mes amis en ont marre du jeu et se sont barrés voir ailleurs. Les guildes que je connaissais sont toutes mortes, divisées, migrées, et je me contente à présent de jouer avec un cercle très fermé (qui inclu Swarl).
Donc les R10/R25, c’est plus pour moi. Maintenant, soyons honnête, en quoi aller à la Terrasse Printanière ou au Cœur de la Peur va pouvoir changer mon avis sur l’extension?
Ça va, je raid depuis Onyxia, j’ai battu le Roi-liche quand il était encore dur (avec un peu d’aide, je l’admets)... je ferais les raids en LFR, et avec mon expérience passée, ça fera l’affaire.

J’ai clairement dis que ce n’était pas le dernier article que je ferais sur Mists of Pandaria.

Mais comme je ne suis pas encore allé en LFR parce que j’avance à mon rythme, j’ai fais exprès de ne pas en parler. Effectivement, quand j’ai écris l’article, je n’avais pas pensé qu’il pourrait passer sur Judgehype, je ne me suis pas dis "il va y avoir une masse de mecs qui jouent pas de la même façon que moi qui vont venir critiquer".

Heureusement, mon article contient un piège : l’image "Mist of Kung-fu Panda Mon". Les boulets viennent, regardent en biais, voient l’image, et partent du principe que c’est encore un de ces articles de merde où l’auteur se contente de dire des trucs basiques sans creuser.
Je dis pas que j’ai fais un bon article, mais ce dont j’ai parlé, j’ai essayé d’approfondir un peu. Après, je suis pas payé pour écrire mes articles (loin de là), alors si une bande de pécores critiques mon article en disant "bouh, comment tu veux juger si t’as pas fais les Raids et le mode Défi" alors que eux-mêmes ne sont pas allé plus loin que les 5 premiers paragraphes (notez l’ironie et le ridicule de la situation, c’est presque marrant), je m’en tamponne, mais d’une force!

Et si tu lisais mes autres articles sur WoW, tu pourrais te faire une meilleure idée de mon avis global de World of Warcraft. Il y en a qui me disent déjà "tu devrais te remettre en question", qui me disent que je ne vaut rien, et j’en passe, juste en lisant cet article. Ce genre de remarques que des inconnus sans-visage me disent comme s’ils me connaissaient, ça rentre par une oreille, ça sort par l’autre.

Le truc, c’est que je suis un fan, un vrai, un gros, un gras (avec boîtes collector, statuettes, bouquins, présence au World-Wide-Invitationnal, qui regarde les BlizzCon, etc), donc j’ai rien à prouver à ceux qui ont "juste" fait les raids de MoP. :)
Un fan peut très bien se sentir concerné par la qualité de ce dont il est fan s’il sent que cette qualité se dégrade. Ça veut pas dire que je vais delete mes 11 lvl85+ et geler mon compte.


Squallsolo
28/10/2012
01:23:23
Très bon article.
Tu explique ton point de vue sans en faire une vérité absolu et c’est une choses (trop) rare.
J’avoue sans honte être un Fan des Pandarens et ce depuis le poisson d’avril de War3.
Pourquoi ? Je sais pas en fait (les gouts et les couleurs.).
J’ai eu mes moments de colère contre les rageux et les Kevins kikoulol incapable de dire pourquoi ça les dérangés.
Je suis ravie que tu ne soit pas de cette catégorie.
Avec cet article j’ai pu mettre le doigt sur ce qui n’aller pas. Pourquoi Blizzard n’a pas créer une faction Pandaren avant ??? Comme tu la écrit et j’en suis le premier déçu.
Mais bon vieux motard que jamais giggle.
Après 8ans je peu enfin incarner mon Maitre Brasseur de Warcraft RPG dans WoW et ça c’est génial.

Aussi, tu n’a pas parler du Moine ! Une classe dans la continuité de l’extension "FUN" ! Plein de clin d’œil et plaisir de Gameplay (Faire des roulades en plein raid pour éviter une AOE et voir tout le monde mourir parce-qu’ils sont pas assez rapide est jouissif :giggle:). Un lien vers un site bien sympa sur cette classe Monk Spirit de Yorgl.

Ce que tu oublie aussi c’est la chasse aux Monstres Rares. A faire en Solo car chaque Rare demande du timing et pas mal de skill (Donc, plus appréciable si l’on n’a pas de marge d’erreur clin d’oeil). Pas que les rares d’ailleurs pas mal de mini-boss de fin de série de quête demande des combats mobile. Avec l’arrivé du 5.1 c’est le gameplay solo de la faction des bagarreurs qui confirme cette tendance. C’est pas rien quant on sait que énormément de joueur ne maitrise pas leur classe, et qu’une mauvaise maitrise en Raid peu faire tourner une soirée Guilde en wype à répétition.

Enfin... Bref. C’est très agréable de te lire et j’attends tes autres articles sur le sujet. Sur ce je retourne boire de la bière (virtuelle).


TSG
28/10/2012
07:45:43
Reponse Squallsolo :
Hé bien, merci.
Je me suis fais pas mal insulté par les gens qui se sont arrêtés à 1/5 de l’article. Ce que ces gens ne tiltent pas, c’est que dés lors qu’ils disent qu’ils n’ont pas lu l’intégralité d’un seul de mes articles et qu’ils se permettent pourtant de me critiquer, leurs opinions n’ont aucune importance pour moi.

Oui, je n’ai pas parlé du Moine parce que le mien est en stand-by. J’ai 11 autres personnages à m’occuper en parallèle (tous entre le niveau 85 et 90), donc j’en parlerai dans mon prochain article.

Je n’ai pas parlé de la chasse aux rares (alors que je les farme comme un porc). Je n’ai pas parlé de la cinématique d’intro en images de synthèse, je n’ai pas parlé des raids, des donjons, des changements apportés aux métiers, des réputations et des quêtes journalières (un sujet très populaire en ce moment).

Pour faire simple, j’ai BEAUCOUP de choses à dire. Je n’y manquerai pas dans la suite. clin d’oeil


Gunkann
28/10/2012
21:28:52
Bonsoir TSG,

Merci pour ton article assez détaillé sur tes impressions (j’ai tout lu huhu). Je n’ai pas activé MoP à ce jour (elle me nargue tous les jours au dessus de mon bureau), j’attendais de lire un peu les critiques après un mois de la sortie.

Je ne savais pas trop quoi en penser avec les gens pour les gens contre, j’ai épluché les forums pour me faire une idée. Je suis un fanboy aussi (WWI, collector, War2 beginning...) mais j’avais été déçu pour Cata et j’avais quitté le jeu depuis 7 mois.

En résumé, Ça à l’air sympa mais chronophage au début, tout ce que j’en attendais semble être à la ramasse:

le lore (prémaché comme à cata et non à découvrir comme Vanilla/BC)
les scénarios (du bash sans histoire + des loots)
les défis (les mêmes donjons en rapide)
les talents(déjà que je m’ennuyais quand on avait pas forcement une compétence quand on uppait, alors là tous les 5 levels wooot)
Les QJ (c’était déjà pas terrible TdF alors la 48 tous les jours, je le sens pas)

Peut etre que les raids seront bien, mais le temps que j’y arrive...

En tout cas, Bonne article, bien illustré (un gros +1 pour la premiere image qui m’a fait bien rire).

Continue comme ça !king



29/10/2012
11:44:28
Salut, pour être franc, quand j’ai ouvert ton article et que j’ai vu la taille de la scrollbar, je me suis dit "no way".

Finalement, j’ai lu la totalité de l’article, et il se trouve que j’ai eu exactement la même expérience que toi (leveling, puis 0 donjons/raid).

Tu sembles mettre le doigt sur tous les aspects du jeu et du ressenti du joueur moyen: MoP est excitent au début puis s’affadit une fois dans la vallée des quatre vents (pets?).

PS: tu pourrais ajouter la mention "Haters gonna hate" en haut de l’article clin d’oeil


TSG
29/10/2012
14:12:03
Reponse Gunkann :
Merci.
Cette extension est effectivement chronophage.
Je n’ai pas parlé des journas, mais quand tu les commence, en effet, tu n’as accès qu’à 3 réputations différentes. L’une d’elle, le "Lotus doré", ne te donnera accès à deux autres réputations qu’une fois révéré.

Après c’est à voir si tu veux aller vite ou lentement.
Vite : tu te bouffe l’intégralité des journas quotidiennement, mais tu chope vite la gerbe!
Lentement : tu te fais un hub ou deux par jour, tu chope toujours la gerbe, mais moins vite.

Bref. Content que tu ai apprécié. Je penserai à mettre d’autres images dans le prochain article. huhu

Reponse m² :
J’écris toujours des articles en mode pavé. J’estime qu’on ne peut pas parler d’un sujet comme World of Warcraft de façon un minimum correcte sans faire un pavé. Sinon après, le lecteur aura un opinion aussi développé que Nathanaël de Rincquesen.

En revanche, cet article est sans doute le plus long que j’ai rédigé jusqu’ici.

Dans un prochain article, je parlerai des raids, des héros, des journalières, des factions...

Ce que beaucoup de gens qui ont lu (ou commencé à lire) l’article n’ont pas tilté avant de me dire ce qu’ils en pensaient (ou de m’insulter sans chercher à aller plus loin), c’est que ce n’est pas un test façon Joystick, ce ne sont que mes impressions. Merci à toi (et à quelques rares autres) de l’avoir bien compris. :)

Au final, je suis toujours dans le jeu, et je ne cherche pas à convaincre qui que ce soit que c’est bien ou pas bien. Je ne veux pas dire "bouh, ce jeu est merdique, et voilà les raisons qui me poussent à arrêter!".

PS: tu pourrais ajouter la mention "Haters gonna hate" en haut de l’article clin d’oeil

Je pensais mettre un paragraphe "DISCLAIMER" en haut du prochain article, mais je penserais aussi à ajouter ta suggestion! Bien pensé! lol


SpiceGuid
20/12/2012
16:32:53
(ma question à la con)
J’ai (presque tout re-)lu et je n’arrive toujours pas à saisir si on peut jouer au défenseur pandaren ou bien si on joue forcément un envahisseur de l’ Alliance ou de la Horde. Alors je donne ma langue au chat.


TSG
21/12/2012
02:04:01
Quoi qu’il arrive, tu joueras un vétéran de l’Alliance ou de la Horde envoyé comme éclaireur en Pandarie pour aider à mettre des bâtons dans les roues de l’autre faction.

Si tu joue la race Pandaren, tu as été incorporé à la faction de ton choix au niveau 12 (à peu près), mais les pandarens de la Horde et de l’Alliance ne viennent pas de la Pandarie. Ils viennent de l’île vagabonde, la tortue géante. Quand tu arrive en Pandarie, tu es considéré comme un membre à part entière de la Horde ou de l’Alliance.

Donc non, en tant que joueur, tu ne joue pas un défenseur de la Pandarie. Tu es plutôt le mec qui essaye d’aider sa faction à bien s’entendre avec les habitants de Pandaria.

J’aurais de bonne occasion de m’étendre là-dessus dans l’article sur la 5.1 qui s’annonce bien plus positif que le précédent!


SpiceGuid
22/12/2012
16:35:05
C’est bien plus clair pour moi, on peut jouer la race Pandaren mais pour la Pandarie on reste quand même un étranger. La fin de ta réponse laisse entendre qu’on est mieux placé pour un rôle diplomatique et que tu reviendras sur ce sujet huhu

Merci Reponse goblinours.


TSG
22/12/2012
19:25:35
En tant que joueur, ta race n’a aucune importance dans les évènements. Le jeu ne va jamais mettre en avant une race par rapport aux autres pour une question d’équilibre.

Donc que tu joue un pandaren, un mort-vivant, un humain, un orc ou une elfe de la nuit, tu seras reçu de la même façon. Au début, les pandarens souhaiteront que vous partiez, toi et ta faction... mais une fois qu’ils seront dans la merde (principalement à cause de l’ingérence des factions de la Horde et de l’Alliance), il faudra bien les aider à régler les problèmes.

Une fois que ça sera clair que les joueurs sont là pour rester jusqu’à ce que les menaces soient repoussées, chacun pourra apprendre des autres.

Le patch 5.2 qui a déjà été annoncé il y a 2 jours entre en phase de Public Test Realm très bientôt.


Naka
20/01/2013
01:25:31
Au fait, quelque-chose que j’avais zappé sur cette article : le dessin "Hey MoP fans..." est top ! :(


Participez à la discussion ! Postez un commentaire sans avoir besoin de vous inscrire où que ce soit!

Pseudonyme
Veuillez indiquer un pseudonyme permettant de savoir qui vous êtes.

Mot de Passe
Un mot de passe optionnel permet de verrouiller un pseudonyme : pour l'utiliser de nouveau, il faudra rentrer le même mot de passe dans le même champ. Un mot de passe verrouillé, en plus de vous assurer que personne d'autre ne postera en votre nom, vous permettra entre autres d'éditer vos commentaires.

Site Internet
Si vous disposez d'un site internet, ou que vous désirez laisser votre adresse e-mail, n'hésitez pas à en faire part ici.

Vérification Anti-spam
Pour que votre message soit correctement validé, cochez uniquement la troisième case, sans quoi vous serez considéré comme un robot publicitaire.




















Plus de smilies... :






Propos tenus et contenus réalisés par Quentin Charton, © 1987 - 2013
Design du site par Quentin Charton, © 2010 - 2013
Code du site par Charles Delahaye, © 2009 - 2013